Aller au contenu
Logo de la République Française Logo du site Nouvelles Chances Logo de France Relance
  • Accueil
  • Obligation de formation des 16-18 ans

Obligation de formation des 16-18 ans

Publication : 30 septembre 2020
L’instruction obligatoire des jeunes de 16 ans est prolongée par l'obligation de formation, jusqu’à l’âge de 18 ans. Elle permet de proposer des solutions aux jeunes mineurs ni en études, ni en emploi, ni en formation ou sortis du système scolaire sans qualification. Retrouvez les actions menées par divers partenaires.
L'obligation de formation des jeunes de 16 à 18 ans.

L’obligation de formation pour tous les jeunes de 16 à 18 ans

L’obligation de formation jusqu’à l’âge de 18 ans est une mesure instaurée par la loi pour une École de la confiance. Elle s'inscrit également dans le plan de relance #1jeune1solution pour accompagner les jeunes mineurs vers une poursuite d’études, un retour en formation ou un dispositif d’insertion professionnelle et sociale. Les missions locales en lien avec les plateformes de suivi et d’appui des décrocheurs (PSAD) sont chargées de repérer les jeunes de 16 à 18 ans, ni en emploi, ni en études, ni en formation (NEET). Elles leur proposent des solutions, en collaboration avec les partenaires mobilisés pour les conseillers. Si le jeune ou ses parents ne se présentent pas à l’entretien avec la structure en charge du suivi, refusent toutes les solutions ou abandonnent le parcours d’accompagnement, la mission locale a l’obligation de le signaler au Conseil départemental.

Actions portées par l’Éducation nationale 

L’ensemble des dispositifs de retour au lycée recouvrant les actions de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), des structures de retour à l’école… viennent en aide aux jeunes déscolarisés. Ces dispositifs contribuent à l’obligation de formation des 16-18 ans.

Actions portées par les missions locales et leurs partenaires

Avenir en main 16-18 

Le dispositif ʺAvenir en mainʺ s’adresse aux jeunes de 16 à 18 ans. Il est déployé par les missions locales chargées de repérer les jeunes concernés par l’obligation de formation. Dans ce cadre, elles mettent en place des actions de remobilisation et de raccrochage en collaboration avec des partenaires : l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), les chantiers éducatifs et d’insertion, les associations… Elles accompagnent les jeunes au travers du parcours contractualisé d'accompagnement adapté vers l'emploi et l'autonomie (PACEA), de la Garantie jeunes, des missions du Service civique ou autres dispositifs. L’objectif est d’aider les jeunes à trouver des solutions en s’appuyant sur des partenaires, tels que l’Éducation nationale, Pôle emploi, l’AFPA, les écoles de la deuxième chance (E2C), les associations. 

La promo 16.18 

La promo 16.18 est un programme d’accompagnement dédié aux jeunes décrocheurs de 16 à 18 ans concernés par la mise en œuvre de l’obligation de formation. Porté par l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), il s’inscrit en complément des actions menées par différents acteurs de l’orientation, comme la mission de la lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), les réseaux "Formation qualification emploi" (FOQUALE), les centres d'information et d'orientation (CIO), l’aide sociale à l’enfance (ASE) et la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)... Au sein des missions locales, ce programme peut être proposé. L'objectif est de stimuler la construction d’un projet pour chaque jeune. Sous statut de stagiaire de la formation professionnelle, les jeunes bénéficient d'un accompagnement pour :

  • les réconcilier avec le champ des possibles,
  • les guider vers l’autonomie,
  • leur faire découvrir des métiers et des opportunités,
  • valider leurs acquis par une certification délivrée en Open badges.

Nathalie Roehrich, responsable méthodes au sein de la mission locale de Strasbourg.

3 questions à...

Nathalie Roehrich, responsable méthodes au sein de la mission locale de Strasbourg

Elle revient sur le déploiement du programme "Avenir en main 16-18 ans" : "Les missions locales doivent "accrocher" les jeunes". Découvrez son témoignage...